Assurances Habitations : Couvertures et Obligations

Pour toute personne, propriétaire occupante, copropriétaire d’une habitation ou locataire, la souscription à une assurance habitation est très importante. Il est vrai qu’aucune disposition légale n’exige la souscription à ce type d’assurance. Cependant, ce dernier peut permettre une couverture des biens immobiliers et mobiliers attachés à l’habitation et la responsabilité civile qui y est liée.

Les garanties possibles

Le nombre des compagnies qui propose des garanties en assurance habitation ne cesse aujourd’hui de se multiplier. Il appartient donc à la personne qui veut s’y souscrire de choisir celle qui propose les garanties les mieux adaptées à ses besoins et sa situation. Cependant, il y a des garanties communes que doivent avoir chaque compagnie proposant une assurance habitation. Ce sont notamment :

  • la garantie pour la responsabilité civile de tous les habitants de la demeure
  • la garantie pour le rétablissement ou la restauration de l’habitation
  • la garantie en cas de dommages subis par les biens mobiliers et l’équipement Les compagnies d’assurances prévoient également d’autres éventualités permettant de bénéficier de plus de garanties lors d’une souscription à une assurance habitation. Mais souvent, les assurés doivent majorer leur prime pour en bénéficier. C’est le cas de la couverture de vol, des objets valeureux, des services d’assistance, de bris de glace, des accidents provoqués par un court-circuit et la protection juridique. Les compagnies peuvent encore proposer, mais rarement, des garanties facultatives telles que la couverture jardin, les préjudices d’usage d’une piscine, l’assurance scolaire et l’assistance maternelle.

    Comment bien comparer les assurances ?

    Il est préférable de choisir une option multirisque lorsqu’on contracte une assurance habitation. Cependant, avant de choisir la compagnie d’assurance, il faut tenir compte de divers éléments. Pour bien comparer les établissements d’assurance, il faut connaître la valeur des biens couverts et la mettre par la suite en parallèle avec les tarifs forfaitaires que ces établissements proposent. Grâce à cette évaluation, on peut également déterminer le niveau de risque. De ce dernier dépend le tarif et le montant plafond de la couverture qu’on peut disposer.

Une sous évaluation des valeurs des biens ne permettra pas de bénéficier d’une couverture optimale tandis qu’une surévaluation défavorisera car l’indemnisation des biens ne correspondra pas à la prime payée. En effet, l’indemnisation se fera selon la valeur effective des biens, or la prime payée est élevée. Donc, il faut être attentif au cours de la souscription à un contrat d’assurance habitation afin d’éviter ces genres de problème.

Nos fiches pratiques