La Banque Postale

Ouvrir un compte

21 votes

Crédit Conso de la Banque Postale

Reconnaissable par son emblème, un papillon bleu sortant de sa chrysalide, la Banque Postale a investi le marché du crédit à la consommation. L’offre de crédit conso de la Banque Postale se compose de deux gammes de prêt amortissables : le prêt personnel et le rachat de crédits.

Le prêt personnel de la banque postale

Pour le prêt personnel, la crise derrière, le client peut de nouveau emprunter avec sécurité et financer des projets. Avec une disponibilité de 1 500 euros, l’emprunteur peut s’offrir les moyens de consommer sans difficulté. Il peut ainsi s’acheter une voiture en obtenant un prêt d’un montant n’excédant pas 50 000 euros et dont le remboursement s’étale sur d12 à 72 mois. Il peut également financer des travaux à hauteur de 21 500 euros remboursable sur 12 à 84 mois. Concernant les autres projets que ceux cités précédemment, l’emprunteur peut obtenir jusqu’à 21 500 euros en étalant son prêt de 12 à 60 mois.

Le rachat de crédit de la banque postale

La Banque Postale peut racheter les crédits à la consommation d’un particulier, c’est-à-dire ses prêts personnels ou ses crédits renouvelables, et ce, jusqu’à hauteur de 180 000 euros sur 180 mois. Pour ce qui est du regroupement de crédit, elle peut regrouper en un seul les crédits à la consommation et immobilier de son client à condition que le regroupement n’excède pas 150 000 euros. La durée de remboursement la plus longue est de 180 mois.

Éthique et responsabilité chez la banque postale

Ces dernières années, le crédit à la consommation est devenu le maître-mot des banquiers pour s’attirer de la clientèle. Et enthousiastes pour consommer davantage, beaucoup se sont laissés prendre. Néanmoins, suite à la récente crise financière, bon nombre de personnes se sont retrouvées endettées. Maintenant, on affiche de la méfiance quand un établissement propose un crédit à la consommation. Conscients de cela, la Banque Postale à travers son crédit à la consommation veut montrer patte blanche : l’établissement souhaite mettre en confiance sa clientèle en mettant en exergue son sens de l’éthique et de la responsabilité. Ainsi, dès qu’un particulier demande un crédit, il se voit offrir un guide pédagogique. Entre autres, le guide a pour objectif de montrer clairement au consommateur l’intérêt d’un crédit à la consommation : un moyen d’aide et non un mode de vie. Ensuite, après attribution du prêt, la banque postale met en place un système de contrôle des revenus évitant ainsi le surendettement de ses clients ou le non-remboursement des prêts octroyés. Enfin, annuellement, le client va faire un « point budget » avec sa banque postale.

C’est par le biais de ces mesures d’accompagnement que la banque postale entend retrouver la confiance du particulier vis-à-vis du crédit à la consommation.