Crédit retraite

Souscrire un crédit au-delà de 60 ans, c’est possible avec le crédit retraite. Tous les conseils pour financer vos projets

Il n’est jamais trop tard pour avoir un projet. Cette phrase prend tout son sens actuellement car avec l’amélioration des conditions et de l’espérance de vie, les banques sont plus disposées à proposer des offres de crédit à long terme aux seniors.

Les seniors, un marché pour les banques

Il est clair qu’accorder un prêt à long terme à un retraité représente un risque considérable pour le banquier. Ce dernier est en quelque sorte sous la menace du décès de son client. Mais, avec les progrès continus dans le domaine de la santé et l’amélioration de leur qualité de vie, les Français vivent beaucoup plus longtemps comme l’attestent les derniers chiffres de l’Insee. L’espérance de vie des Français s’améliore depuis quelques décennies et cette situation n’est pas prête de changer. C’est pour cela que les banques sont plus entrain de nos jours à accorder des crédits même à long terme pour les retraités ou les pré-retraités.

L’assurance santé

Généralement la durée de remboursement des crédits immobiliers est de 25 ans. Si le crédit est contracté aux alentours de 60 ans, le client aura donc dans les 85 ans au moment de la fin de la durée de paiement. Le banquier doit alors s’assurer que son client peut effectivement atteindre le terme du contrat. C’est pour cela que le facteur santé tient une place particulièrement importante. Tout dépend alors du constat du médecin de l’assureur qui se charge d’assurer le prêt. Dans le cas où l’emprunteur aurait eu un lourd passé médical, son assurance de crédit immobilier pourrait être aussi chère que le crédit en soit. Par contre, si la santé de l’emprunteur est jugée trop fragile ou qu’il soit tout simplement considéré comme trop vieux pour le crédit, il existe des offres qui ne nécessitent pas d’assurance : le prêt viager hypothécaire et le prêt hypothécaire cautionné. Toutefois, il faut être propriétaire pour pouvoir souscrire à ces offres.

Le bien immobilier comme garantie

Les principes du prêt viager hypothécaire et du prêt hypothécaire cautionné reposent dans le fait que le bien immobilier de l’emprunteur est la garantie de la somme empruntée. Dans le cadre du prêt viager, la banque peut donner l’argent soit régulièrement sous forme de rente ou en une seule fois. La banque ne sera alors remboursée qu’à la mort du client avec la vente du logement. Le montant de la somme empruntée est fixée selon la valeur du bien immobilier.

Dans un prêt hypothécaire cautionné, l’emprunteur rembourse par mensualités comme un prêt normal mais avec un intérêt supérieur d’un demi-point par rapport au taux pratiqué sur le marché. La durée maximale de l’emprunt est de 25 ans. Si l’emprunteur meurt avant l’échéance, la banque récupère son argent avec la vente du bien. Contrairement au prêt viager, les héritiers peuvent récupérer le logement en payant la somme manquante.

Nos fiches pratiques