Hausse des taux du crédit immobilier 2011

Remontée des taux de crédit immobilier en 2011

Les taux de crédit immobilier ont continué à monter durant le premier trimestre 2011 pour atteindre 3.72% fin avril. Cela a eu une répercussion sur le nombre de crédits immobiliers contractés en ce début d’année. Les taux attractifs de 3.22% en novembre 2011 ne sont plus qu’un souvenir, car les analystes estiment que cette tendance devrait se maintenir pour le deuxième trimestre.

La situation de l’immobilier en ce début d’année

Les prix dans l’immobilier ne cessent d’augmenter en ce début 2011. Des études menées au niveau des autorités ont même montré l’existence d’une bulle spéculative en France. Ainsi, les ventes de logements ont beaucoup chuté par rapport à celles du premier trimestre de l’année dernières. Ce sont les logements neufs qui sont les plus touchés par cette baisse qui atteint notamment les 24%. Le constat est accablant. Jamais l’immobilier n’a été aussi cher par rapport aux revenus. Toutefois, il va falloir attendre les chiffres du second trimestre pour savoir si cette tendance va durer ou pas. Quoiqu’il en soit, le marché de l’immobilier montre des prémices de blocage. L’une des raisons principales de cette situation est l’augmentation des taux d’intérêt dans l’immobilier.

Impact de la hausse du taux d’intérêt sur le marché de l’immobilier

Cela fait déjà presque 6 mois que les taux d’intérêt n’ont cessé d’augmenter dans l’immobilier. On est donc bien loin de l’année 2010 qui a été l’année de tous les records en ce qui concerne la baisse des taux d’intérêt. Entre novembre 2010 et avril 2011, les taux sont en effet passés de 3.22%, le plus bas niveau depuis la Deuxième Guerre Mondiale, à 3.74%. Le premier trimestre 2011 a vu une très forte hausse des taux immobilier, car cela a tout simplement effacé trois trimestres de baisse.

Par conséquent, on va inéluctablement vers une diminution des crédits immobiliers contractés par les particuliers. Pour les analystes, cette hausse des taux d’intérêt fait suite à la crise de confiance engendrée par la crise de la dette dans les autres pays de l’Union.

Nos fiches pratiques