Le micro-crédit personnel

Avec des milliers d’emplois détruits, la crise financière de 2008 a entrainé plusieurs personnes dans le besoin. Cela a nécessité la mise en place et le développement d’un système d’aide adapté à la situation : le microcrédit personnel également appelé microcrédit social.

Qu’entend-on par microcrédit personnel ?

Le microcrédit personnel est un outil qui a pour but l’insertion ou la réinsertion économique des particuliers qui sont exclus du système bancaire. En effet, il existe des personnes qui ne peuvent avoir un crédit auprès d’un établissement habituel à cause de la précarité de sa situation. Synonyme d’absence de garantie nécessaire pour le prêt.

Ce système s’appuie sur le Fond de Cohésion Sociale qui a été créé en 2005. Un budget a alors été alloué pour garantir ce genre de prêts à hauteur de 50%. Les caractéristiques du microcrédit personnel Le microcrédit personnel est une forme de crédit qui s’inscrit dans le cadre d’un système liant l’emprunteur, l’établissement de crédit et un accompagnateur social. Ce dernier peut être soit le Secours catholique, les Centres communaux d’actions sociales, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale, les Unions départementales des associations familiales, la Croix-Rouge ou les Crédits municipaux.

Il peut s’élever jusqu’à 3 000 € selon les besoins de l’emprunteur qui a, par la suite, entre 3 et 36 mois pour rembourser. Il n’y a aucun frais de dossier et le taux d’intérêt est très attractif avec 4% en moyenne. De plus, un remboursement anticipé n’est pas pénalisé.

Comment souscrire un microcredit ?

Pour pouvoir bénéficier d’un microcrédit personnel, une personne doit vérifier certains critères. En premier lieu, elle ne doit pas être en mesure de recourir à un prêt classique. Toutefois, cette personne doit être capable de rembourser un crédit de faible montant.

C’est la raison pour laquelle elle doit approcher l’une des associations sociales partenaires qui va étudier son dossier. Ce dernier comportera des informations précises et vérifiées sur ses revenus, ses charges ou encore sa situation familiale. L’association va aussi vérifier si le fait de souscrire un crédit est la meilleure solution pour la personne. Ainsi, le microcrédit personnel s’étudie au cas par cas, car le but est avant tout la réinsertion économique de l’emprunteur.

Nos fiches pratiques